Article Paru dans le journal Sud-Ouest du 26-08-13 par Yoann Boffo: article original

Bernard Joseph initiateur de pêche à la mouche sur le site du Carpe

La Phrygane langonnaise fête son trentième anniversaire. Le club de pêche à la mouche propose une journée d’initiations et de démonstrations le samedi 31 août.

 La Phrygane langonnaise fête ses 30 ans d’existence le 31 août sur le site du Carpe situé entre les communes de Saint-Loubert et Saint-Pardon-de-Conques.

Membres et anciens convient toutes les personnes intéressées par la découverte de la pêche à la mouche. Dès 9 heures et jusqu’à 18 heures, des initiations et des démonstrations sont programmées au Carpe. Des ateliers de montage et une exposition retraçant l’histoire du club sont également prévus.

L’aventure débute en mai 1983 sur une initiative de Christian Terres. Le club de pêche ne compte alors qu’une poignée de membres et choisit comme nom La Mouche du Ciron. L’idée de départ est de créer un parcours de pêche sur l’affluent de la Garonne. Bien vite le projet apparaît impossible à réaliser.

Grâce au soutien de MM. Castaing et Mercier – alors maires de Saint-Loubert et de Saint-Pardon-de-Conques – le club se tourne vers le site du Carpe. Tout est à faire. Le Carpe est alors complètement sauvage : « une jungle » pour Jean-Bernard Laporte, actuel président et déjà membre de la Phrygane langonnaise à l’époque. Un long nettoyage débute. La tâche, titanesque, aboutit à l’installation des premiers bassins.

En 1993, le Syndicat du Pays de Langon, ancêtre de la Communauté de communes, soutient la création d’un lac plus important sur le site dans le but d’y faire passer un sentier pédestre et d’y mettre en place une école de pêche à la mouche. Plus de dix ans après sa création, la Phrygane langonnaise dispose enfin d’un site où pratiquer son sport dans les meilleures conditions.

Transmettre aux jeunes

« Nous voulons faire découvrir la pêche à la mouche aux plus jeunes et sensibiliser au no kill, une pratique qui consiste à relâcher le poisson attrapé » explique Jean-Bernard Laporte. La pratique de la pêche à la mouche et son lancer si particulier sont, dans l’imaginaire collectif, réservés à une élite de pêcheurs. Pourtant, ce sport autrefois coûteux tend à se démocratiser. « Le club a son propre matériel de prêt pour les débutants » souligne le président Laporte.

La Phrygane langonnaise dispose de sa propre école de pêche à la mouche animée par Bernard Joseph, initiateur agrée par la Fédération française de pêche à la mouche et au lancer (FFPML). Le club accueille des jeunes mais plus largement toutes les personnes intéressées par cette technique de pêche.

Occupés toute l’année

Tout au long de l’année, les 35 membres de la Phrygane langonnaise n’ont pas le temps de s’ennuyer. De septembre à avril, le club organise tous les quinze jours des soirées de montage où chacun peut échanger techniques et conseils.

Le premier week-end de mars a lieu le concours de pêche du club au Carpe. Cette grand-messe annuelle complète une série d’autres rencontres interclubs mises en place tout au long de l’année.

Surtout, plusieurs sorties sont organisées chaque année. Les pêcheurs à la mouche partent pratiquer leur sport sur toutes les rivières et les lacs de France et même à l’étranger. L’occasion de pêcher dans des sites hors du commun : des lacs de montagne espagnols aux rivières slovènes en passant par l’Autriche, l’Irlande, la Laponie et le Canada. Un programme rêvé où ces passionnés découvrent de nouveaux milieux de pêche, de nouvelles techniques.

30 ans de la Phrygane langonnaise, samedi 31 août sur le site du Carpe entre Saint-Loubert et Saint-Pardon-de- Conques. De 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h : démonstrations et initiations à la pêche à la mouche.